À propos

Fort d’un instrumentarium varié, l’ensemble ApotropaïK a pour vocation de renouveler l’approche des répertoires médiévaux par un regard jeune et vivant. Ses membres, formés au CNSMD de Lyon, ont approfondi la pratique de ces répertoires auprès de grands spécialistes tels que Pierre Hamon, Anne Delafosse, Raphaël Picazos et Angélique Mauillon. La démarche de l’ensemble associe un travail de recherche et de compréhension des sources à une attention portée à la créativité et à l’émotion. L’ensemble cherche à travers ses arrangements à mettre chaque instrument en valeur en mélangeant subtilement tous les timbres dont il dispose, renouvelant constamment l’écoute de l’auditeur.

Ses membres sont pour la première fois réunis en novembre 2015 à l’occasion des célébrations de l’Année France-Corée placées sous la cotutelle de l’Institut français. L’ensemble ApotropaïK a été depuis invité à trois reprises à la saison de concerts-rencontres du Centre de musique médiévale de Paris au musée de Cluny (Musée national du Moyen-Âge). Il est également amené à se produire dans divers festivals de renom en France et en Europe comme Mars en Baroque (Marseille), le MAfestival (Bruges-BE), le Gröpelinger Barock Festival (Bremen-DE), le Festival de Sablé (Sablé-sur-Sarthe) ; à la Saison musicale des Chartreux (Lyon), à l’Heure Musicale du Jeudi (Conservatoire de Nantes), la Cité de la voix (Vézelay), La Courroie (Entraigues-sur-la-Sorgue)…

Son répertoire s’étend du XIIe au XVe siècle, des premiers chants de troubadours à l’orée de la Renaissance. L’ensemble manifeste un intérêt particulier pour la monodie instrumentale ou vocale, à l’instar des estampies françaises et italiennes ou des Cantigas de Santa Maria. Il approfondit également les répertoires polyphoniques des XIVe et XVe siècles autour de corpus emblématiques que sont le Codex Chantilly ou le Chansonnier cordiforme, tout en croisant l’apport de sources instrumentales alternatives, telles que le Codex Faenza ou le Buxheimer Orgelbuch.

En novembre 2017, ApotropaïK remporte le 1er prix lors du 2e Concours International des Journées de musiques anciennes de Vanves. Ce succès est renouvelé en 2019 au Concours Jeunes talents du festival Sinfonia en Périgord. En juillet 2022, ApotropaïK remporte 3 prix au York Early Music International Young Artists Competition : Cambridge Festival Prize ; EEEmerging Prize ; Friends of York Early Music Festival Prize.

La sortie du premier disque de l’ensemble, La Bella donna, est prévue en 2022, mettant un point d’honneur à un travail inédit autour de la figure féminine dans la musique du Moyen Âge.