Le Moyen-Âge finirait-il en Italie?

Les pièces instrumentales contenues dans le manuscrit dit de Londres (codex 29987), manuscrit toscan de la fin du XIVe ou du début du XVe siècle ayant rejoint les collections de la British Library, sont parmi les plus anciennes jamais conservées. Pour leur grande majorité anonymes, ces pièces n’en sont pas moins d’une grande variété. Du Lamento di Tristano, d’un rare lyrisme, à la noblesse de Palamento, en passant par Belicha, grande fresque sonore descriptive sur le thème de la guerre, ces pièces nous plongent dans l’imaginaire sonore particulièrement inspirant de la monodie médiévale.

Lucente stella, Codex Rossi

Saltarello, Ms. de Londres

Lamento di Tristano & Rotta, Anonyme, Ms. de Londres

Pièce sans titre, Codex Faenza, f. 54v-56v

Chi nel servir & Caçando une giorno, Ciconia

De tout flors, Guillaume de Machaut, Codex Faenza

Palamento, Anonyme, Ms. de Londres

Vergine bella, Guillaume Dufay

Belicha, Anonyme, Ms. de Londres

Ecoutez…